Err

LE BRACELET DE VERMEIL - Roman Jeunesse - Collection Signe de Piste
Serge DALENS
Parutions :

1ère édition (couv bichromie) -Ed. ALSATIA : 1937.
(première édition)
2e éd. jaquette couleur : 1945.
3 ème couv. : 1957.
4ème couv. : 1962.
...
Ed. FLEURUS - 1994 - Coll. SIGNE DE PISTE

Aujourd'hui
disponible


Résumé :

« Nous méritons toutes nos rencontres... » a écrit François Mauriac. Faut-il croire qu'Eric et Christian ont « mérité » leur extraordinaire aventure ?

Rien ne semblait cependant destiner le jeune Prince des Neiges et le fils du chirurgien parisien à se rencontrer. Rien - si ce n'est ce bracelet qu'Eric porte au bras, signe d'un terrible secret et rappel d'une mission dramatique.

Eric devra choisir : entre le devoir et l'amitié, aucun compromis n'est possible.


Fiche Lecture :

Le roman qui a lancé la collection Signe de Piste et créé le mythe littéraire du Prince Eric. Et probablement le roman scout le plus connu dans le monde francophone, allant jusqu'à éclipser les autres Signe de Piste.

Il a été conçu par Serge Dalens vers 1931, puis étoffé avec Pierre Joubert pendant le service militaire que ce dernier effectuait à Strasbourg où le père de Serge Dalens était colonel.

Joubert était aussi l'illustrateur des romans de Jacques Michel dans la collection Feu de Camp (Ed.de Gigord) depuis le début des années 30.

Lorsque ce dernier devint directeur de la nouvelle collection scoute d'Alsatia, le manuscrit refusé par tous les éditeurs se retrouva naturellement sur le dessus de la pile ! D'autant plus facilement que Dalens avait déjà publié deux essais dramatiques dans la revue « Le Scout de France », dont le rédacteur en chef était un certain Maurice de Lansaye, alias... Jacques Michel, et l'illustrateur salarié un certain... Pierre Joubert ! Le monde de l'édition scoute était alors bien petit...
 
 
 
 
 
 
 
 
Le roman connut dès sa sortie un succès inouï. Il portait le numéro 2 de la collection car on avait préféré réserver le numéro 1 à Georges Cerbelaud-Salagnac, beaucoup plus connu à l'époque pour ses récits de voyages et ses romans consacrés au Canada, alors baptisé " l' Amérique Française ”.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ce titre est devenu aussitôt, et est toujours resté, la locomotive de la collection Signe de Piste. Pierre Joubert fut naturellement choisi pour réaliser les dessins, qui furent pour une grande part dans le succès de la série. On n'imagine pas Eric sous d'autres traits que ceux de Pierre Joubert : le beau prince blond, qui a fait rêver des milliers de jeunes filles. Ni Christian d'Ancourt, l'autre figure centrale du cycle, le brun aux muscles solides et à la répartie facile.

.../...

(première partie de l'analyse d'Alain JAMOT, extraite de l'Intégrale SIGNE DE PISTE Tome 1 - 1937-1955)

Lisez la suite
dans le Tome 1
de l'INTEGRALE
SIGNE DE PISTE