Err

L'ALPHAN PERDU - Roman Jeunesse - Collection Signe de Piste
Jean CUEILLERON
Parutions :

Ed. Alain Gout - 2001 - Coureurs d'Aventures n°21
(première édition)
Ed. DELAHAYE - 2007 - Coll. Mission ADN n°5
Ed. DELAHAYE - 2011 - Coll. SIGNE DE PISTE - n°16

Aujourd'hui disponible !

Signe de Piste - Editions Delahaye


Résumé :

A leur retour sur Terre, les Alphans de Mouna découvrent qu'un terrible conflit oppose leur patrie, Alphaville, à une coalition des autres peuples de la Terre. La situation est désespérée, Alphaville sur le point de succomber, à moins d'un miracle, ou un Alphan génial...
Plus tard, les Alphans retournent sur Mouna, accompagnés d'un jeune garçon, Page, adopté lors d'une aventure étrange et extraordinaire.
Le major général Bruno décide alors de tenter d'élucider le mystère de la civilisation strong... La jeune Sylf doit faire partie de la mission. Mais Page, épris de Sylf, n'a pas été sélectionné...
Furieux, il décide de la rejoindre, malgré les risques d'un voyage sur la ‘'Voie 088''. L'affaire tourne mal, et il se retrouve seul, perdu sur une planète inconnue à 430 parsecs de Mouna. Des aventures tragiques l'attendent... Pour les Alphan, commence une longue et dramatique course-poursuite...


Fiche Lecture :

De retour sur terre, les Alphans découvrent que leur patrie Alphaville est sur le point de succomber devant les hordes de la coalition des autres peuples de la terre. Ils retournent sur Mouna accompagnés d'un jeune garçon Page adopté lors d'une étrange aventure. Ils décident d'élucider le mystère de la civilisation des Strongs…Commence alors une longue et difficile course poursuite…

Bien que chaque volume fait suite au précédent, chaque aventure se lit de façon indépendante et porte en elle son lot de mystères et de découvertes. Ce n'est par pour rien que Jean Cueilleron refusait d'être un auteur de Science-fiction lui préférant le terme d'anticipation. Car dans ses romans tout est plausible et pourrait arriver demain. Son génie est d'avoir créé une situation qu'il fait évoluer à chaque épisode. Ses héros vieillissent raisonnablement, murissent, ont des enfants et disparaissent pour être remplacés par d'autres qui assurent la continuité du récit dans cette société ou garçons et filles, hommes ou femmes, occupent la même importance et ou les histoires d'amour ne sont pas dissimulées, descendance oblige.

Est-ce l'influence de la télévision ? Ces romans se dévorent et se visionnent mentalement comme une excellente série et auraient probablement pu faire l'objet d'un film à grand succès ou d'une BD d'avant-garde. Le lecteur est littéralement happé par ce monde futuriste qui pourrait bien devenir très rapidement celui de notre progéniture.

Le dernier volume se termine par «Nul ne sait ce que nous réserve l'avenir ?» J'y ajouterai « Et si c'était vrai ?»

Malheureusement Jean Cueilleron nous a quitté l'an passé et laisse cette œuvre d'imagination flamboyante qui réjouira encore bon nombre de lecteurs, ceux qui acceptent de se laisser porter par une lecture facile et agréable tout en rêvant d'un monde meilleur.

Analyse de Michel BONVALET - 2011