Err

LONGUE PISTE - Roman Jeunesse - Collection Signe de Piste
ROLAND-DENIS
Parutions :

SIGNE DE PISTE Ed. - 1966 - Signe de Piste n°176
(première édition)
Editions DELAHAYE - 2016 - Collection SIGNE DE PISTE n°55

Signe de Piste - Editions Delahaye
Aujourd'hui disponible !

Signe de Piste - Editions Delahaye


Résumé :

Longue Piste, c’est l’histoire d’Alain, un garçon pareil aux autres, et tout à coup placé dans la plus dramatique des situations : unique rescapé d’une catastrophe aérienne, il se retrouve seul en plein Népal, ne pouvant compter que sur son endurance, sa volonté, son courage et son intelligence, pour demeurer en vie et tenter de retrouver les siens.
Perdu en pleine jungle, à des centaines de kilomètres de toute habitation, il lui faudra affronter de nombreux dangers et déjouer de multiples pièges, avant de découvrir, au détour du chemin, la joie et l’aventure. Retrouvera-t-il un jour les hommes ?

Et toi, si semblable aventure t’arrivait, saurais-tu te tirer aussi bien d’affaire qu’Alain, le garçon tombé de l’Oiseau Bleu ?

 


Fiche Lecture :

Longue piste est comme un talisman, un signe secret qui permet aux initiés de se reconnaître.
C’est un roman initiatique : Alain, le héros, jeune éclaireur, se retrouve projeté brusquement dans la jungle, en Asie, sans rien ou presque pour survivre. Les débuts sont difficiles, dangereux mais l’adolescent s’adapte, se bat, redécouvre ce que savaient les hommes autrefois lorsqu’ils vivaient hors des villes...
L’uniforme scout se déchire, s’abîme, et quand ses derniers vestiges partent en lambeaux, Alain est devenu un homme. L’enfant est mort, le vieil homme  dépouillé, voici le guerrier, fort et sauvage... Initiation rude, car accomplie dans la solitude : Alain chevauche un yak, affronte les fauves, le feu, la pluie, la nuit et la peur... Il ne parle plus, ne lance que des cris ou des ordres brefs. Enfant sauvage sorti de la civilisation des hommes, il ne régresse pas, et s’il oublie sa religion c’est pour redécouvrir un panthéisme simple, celui des hommes des premiers âges... 
Le récit est dur, tendu, pessimiste, et se finit mal. Les hommes trahissent, et Alain voit ses espoirs se briser devant lui. A quoi bon retourner dans la communauté des vivants si ceux-ci ne sont capables que d’envie, de traîtrise et de bassesse ?
On songe aux influences qui pourraient expliquer ce quasi-nihilisme, extrêmement surprenant dans la collection : Nietzsche peut-être, Schopenhauer sûrement, une pointe de jansénisme, le plus noir du Kipling des années 20, hanté par le déclin, la mort et le châtiment, ou encore le désespoir amer et déçu de Nemo...
Écrit dans une langue superbe, nerveuse, précise, ce roman détonne à côté de Quatre de la gazelle, autre titre de Roland-Denis, pâle succédané des oeuvrettes de Jean de la Hire, avec leurs péripéties incroyables et leur manque total de réalisme (sans compter les clichés suspects de l’époque : gangsters libidineux, rastaquouères et dégénérés sociaux...).

Pépite méconnue, Longue piste mérite une redécouverte. Livre unique, magique, commencé comme une autre robinsonnade des années trente et finissant dans le tragique et la noirceur du deuil, il nous montre un écrivain fugitif, surpris de son propre talent et s’éclipsant sans jamais avoir pu en mesurer le retentissement....


Analyse de AJ - Extrait de l'INTEGRALE SIGNE DE PISTE - Tome 1