GIL LES LAVRAS - Roman Jeunesse - Collection Signe de Piste

Fiche Lecture :

Gil de LavrasÀ la mort de sa grand-mère, Michel apprend que de la famille paternelle l'attend au Brésil. C'est rapidement qu'il quitte la France afin d'aller la retrouver et rencontrer non seulement ses cousins, mais aussi son grand-père Michel d'Argy, et l'intriguant Gil.

C'est par les yeux de Michel que le lecteur est transporté dans un monde totalement inconnu, autant par le pays, que par les personnes qu'il rejoint. Michel ne connaît pas ces membres de sa famille et il va devoir s'accoutumer à sa nouvelle vie tout au long du récit.

Ce sont les relations qu'il entretient avec ses cousins, mais surtout Gil et son grand-père qui portent le récit.

En réalité, le roman transporte plus au cœur de la relation entre Gil et monsieur d'Argy. Michel est le médiateur, le doux qui peut réconcilier ces deux personnalités très fortes et quelque peu blessées.

Les liens familiaux sont intrigants et compliqués. Monsieur d'Argy possède plus une figure d'autorité, de mentor, d'éducateur que celle d'un parent. Il n'a pas envers Gil la douceur qu'il a pour Michel, et sa bienveillance ne se manifeste pas de manière calme. Gil est un personnage intelligent, un peu orgueilleux mais soucieux de bien faire et de se faire aimer de son grand-père. Quant à son grand-père, sa propre maladresse et le côté buté de Gil empêchent des rapports plus doux entre eux. Les liens entre ces deux personnages sont forts, chargés de tension durant tout le roman et ne pourront s'apaiser qu'avec l'arrivée de Michel. C'est l'évolution de ces rapports qui soutient l'intrigue dans le récit de Jacques Da Cunha de l'incompréhension entre les deux personnes à l'expression de l'amour familial qui les traverse.

L'attitude de Monsieur d'Argy peut parfois faire écho à celle des éducateurs dans certains romans du XIXe siècle, tels que ceux de la Comtesse de Ségur, comme Les Malheurs de Sophie où la mère de Sophie incarne une figure d'autorité. L'attachement se mesure par une éducation stricte mais néanmoins bienveillante.

Jacques Da Cunha donne ici à comprendre un amour et une perception de l'éducation et de la relation familiale différente de celle donnée à un enfant aujourd'hui. Le ludique n'est pas particulièrement mis en avant dans l'éducation mais cette dernière se veut toujours juste, bienveillante et censée aussi bien pour Michel que pour Gil.

Claire B. mars 2017
Jacques Da CUNHA
Parutions :

- 1971 - Safari-Signe de Piste n° 12
- 2015 - Collection Signe de Piste  n°48 - Editions Delahaye


Signe de Piste - Editions Delahaye
Aujourd'hui disponible 

Signe de Piste - Editions Delahaye


Résumé :

Michel, l’orphelin venu de France aux Lavras pour y retrouver sa famille brésilienne, réussira-t-il à la conquérir ?
Plongé au cœur des discordes de deux clans farouchement ennemis, verra-t-il la guerre s’éterniser, ou surgir enfin la colombe de la paix ?
Car, malgré ses quatorze ans, le chef de l’un des clans, c’est Gil, le cousin germain de Michel. Orphelin comme lui, indomptable et fier…